Cérémonie du souvenir à la stèle de Louis-Paul Juhem

Après les stèles et monuments du plateau, du Monthoux à Brénod, Corlier, Montgriffon, le pèlerinage effectué par l’Association nationale du souvenir des maquis et résistants de l’Ain et du haut Jura a conduit en ce dimanche matin les participants devant la stèle érigée à la mémoire de « Coco » Juhem, sur la route de Saint-Jérôme. Celle-ci rappelle que dans ce secteur, un 11 avril 1944, l’adjudant Louis-Paul Juhem dit « Coco » a été tué par l’ennemi. *

Chaque année, une halte y est effectuée pour un instant de recueillement à sa mémoire et fleurir les lieux. Deux gerbes ont été déposées : l’une au nom de l’association par sa présidente, la seconde par Roger Duviquet, premier adjoint qui représentait ce jour Mme le maire

Cela en la présence des porte-drapeaux, des membres de la famille Juhem, de représentants d’associations d’anciens combattants, d’élus et de sympathisants.

Cette cérémonie marquait le 75e anniversaire des premiers combats importants des maquis et résistants de l’Ain et du haut Jura de février 1944.

 

         * A noter que ce jour du 11 avril 1944, de sinistre mémoire sur Boyeux, avait aussi été marqué par l’assassinat à Chatillon de Cornelle de l’abbé Léon Tirand, qui par malheur se trouvait « au mauvais endroit au mauvais moment »

 

Les participants se regroupent face à la stèle.


Le dépôt des gerbes.


La minute de silence.


La stèle en la mémoire de l' adjudant Juhem.